Rechercher
  • Aire Sans Limite

Notre déménagement en Guadeloupe.


Ce fut le déclic de notre changement de vie, le début d'une nouvelle aventure. En 4 mois tout était plié ! Les cartons étaient fait les valises prêtes pour ce grand voyage.

Nous avions fait une liste de toutes les choses à faire pour être prêt dans les temps.

4 mois pour plier bagages, faut vraiment être fou, non ?

Nous le sommes, nous le savons et nous l'assumons ^_^ !

Nous avons fait une soirée, une toute dernière soirée pour dire au revoir à nos familles et amies(s). Les filles ont profité jusqu'au dernier jour d'école, les copines sont venues pendant les vacances pour jouer encore et encore avant une longue séparation.

Nous nous en souvenons encore de ce départ, de cette clef qui tourne dans la porte de la maison pour la toute dernière fois (nous en étions sur à ce moment).

Cédric était parti la vieille en fourgon avec Célia, Lénalia, Jouk et Oda. Pour eux direction Paris chez la mère de Cédric. Quand à moi j'étais restée avec Mahina et Anabella pour finir 2/3 bricoles et prendre le train avec les filles. Ce que nous avons fait ce 29 Août 2017 pour nous c'était direction Paris chez une amie.


Retrouvailles de toute la famille le 30 Août 2017 au petit matin, quel chantier ce fut ! Et surtout la cacophonie avec les chiens, Oda était en panique dans sa caisse. On avait beau la rassurer rien n'y faisait elle hurlait...

Cédric a du partir déposer Jouk au fret, et oui monsieur (Jouk hein pas Cédric lol) est hors gabarit ! Nous devions le déposer 3h avant le décollage ce qu'il fait qu'il allait resté 13 heures dans sa cage. Cédric lui avez donné de quoi manger et boire le matin très tôt, il lui a fait faire une dernière balade avant de le laisser et de nous rejoindre.

Heureusement que mon amie était resté avec nous pour pousser un chariot, une paire de bras supplémentaires n’était pas de trop, sans compter que l'avoir à nos cotés me faisait un bien fou.

Mine de rien partir à l'autre bout de la France vous donne le vertige !

Nous attendons Cédric pour enregistrer nos bagages, déposer Oda et dire un dernier au revoir à notre amie ( nous savons que nous la revoyons à Noël).

Nous voilà assis dans l'avion, où nous attendons une demoiselle qui a plus d'une heure de retard, pendant cette attente nous entendons Jouk aboyer dans la soute. Je vais donc voir un Stuart pour lui demander si il y a de la lumière en bas et je lui fait part de ma crainte, ce lui ci me rassure. Peu de temps après Jouk ce calme nous en déduisons que ça doit être l'arrivé d'Oda qui le rassure, puisque maintenant c'est elle qui aboie.

L'avion décolle enfin et sur mes jouent les larmes coulent, la tristesse de laisser ma famille et mes amies ici, et en même temps la joue et l'excitation de cette nouvelle aventure et de cette nouvelle vie.


On s'endort tous rapidement car nous nous sommes levé tôt, pour ma part je m'endors par terre mon dos me donne déjà du fil a retordre.

L'atterrissage tout en douceur de ce gros Boeing nous propulse direct sur un monde inconnu, la chaleur l'air le ciel, ici tout est différent et nous avons tous hâte de découvrir. Pour récupérer Jouk ce fut une course contre la montre, il est 16h30 à notre arrivé et les bureaux ferme à 17 heures sauf qu'il ne sont pas à coté de l'aéroport à proprement dit. Heureusement la personne qui fait la navette est gentille et aide Cédric. Nous récupérons notre voiture de location, car la notre est encore en métropole prête à prendre le bateau. et nous voici parti au R'bnb que nous avons loué pour 3 mois...